Archives

Archive pour la catégorie ‘Management de projet’

MiniMAG n°1 : La solitude du chef de projet

Aufschwung

Le MiniMAG de Com-Hom a l’ambition de vous apporter un maximum d’informations… dans un format condensé.

Chaque miniMAG met le focus sur une thématique concernant le fonctionnement des organisations.

La thématique vous intéresse ? Vous avez immédiatement accès à l’information.

Aujourd’hui : La solitude du chef de projet

 

De plus en plus d’activités réalisées dans l’entreprise nécessitent de travailler avec des personnes de fonctions et responsabilités différentes. Les projets qualité, sécurité, environnement, les projets de certification en sont des exemples. Mais également la mise en place d’un ERP, un projet d’amélioration continue, l’installation d’un nouvel équipement en production,  un projet marketing, un projet RH, un déménagement …

Problématique : Une des difficultés est de mobiliser les personnes alors que chacun est happé par ses tâches opérationnelles. On se sent alors comme la 5ème roue du carrosse. Une personne dit qu’elle va faire mais elle ne fait pas. Comment obtenir un engagement sans lien hiérarchique ? Nos interlocuteurs sont même parfois situés à des postes « au-dessus » de nous sur l’organigramme ! Nous nous interrogeons sur notre légitimité.

Points clés :

  • Utiliser des outils structurants pour avoir une bonne maîtrise du projet en termes d’objectifs, d’enjeux, de risques, de planification.  Donner de la visibilité, anticiper pour éviter le « au coup par coup » et le « c’est urgent ».  Concilier vision des objectifs et des jalons long terme avec la précision de l’organisation projet dans les 3 prochaines semaines.
  • Mettre en place une communication vivifiante pour entretenir la motivation, le goût du projet, l’envie de s’y intéresser. Que cela se fasse sous forme d’un panneau visuel, de « points café », ou d’une lettre périodique, notre conseil est d’y apporter de l’enthousiasme, du visuel, un équilibre entre les réussites passées et les points de focus court terme.
  • Etablir des relations de coopération avec chacun, quelle que soit sa position. Allier clarté et précisions des demandes avec une grande qualité d’écoute. Se voir et échanger en direct plutôt que par mail. Cet équilibre entre ténacité et écoute est la clé d’une communication fructueuse mais elle demande de travailler son lâcher prise. Trouver un point d’accord par le dialogue, compatible avec les objectifs du projet et les contraintes de la personne.

Notre offre : la formation inter-entreprises « GP01 - Gérer un projet en collaboratif pour atteindre les objectifs » permet de travailler ces 3 axes. Elle démarre le 26 Avril.

Des témoignages de participants :

Télécharger le bulletin d’inscription

Au plaisir de vous y accueillir

L’équipe Com-Hom

Gestion de projet : les apports de Com-Hom sont structurants et « réconfortants »

Teamwork and cooperation concept

« J’ai beaucoup apprécié la formation qui, en 2 jours, nous a permis d’appréhender les fondamentaux de la gestion de projet. J’ai pris conscience de l’enjeu de la phase de définition et de clarification du projet qui permet d’assurer les bases de son bon fonctionnement. Les apports de Com-Hom, tant sur les étapes projet que sur la communication, sont structurants et « réconfortants » pour la maîtrise d’un projet, même en tant que « non spécialiste » de la gestion de projet ! »

Magali GOBARD,  Société Rayconnect International

Pour décider rapidement, osons tester et changer d’avis

Il y a plusieurs types de décision. Certaines décisions sont difficilement réversibles : choix de locaux, croissance externe, arbitrages stratégiques, …

Avis

Mais une grande majorité des décisions que nous prenons au quotidien, plus opérationnelles, sont tout à fait réversibles. Comment accélérer alors le processus de décision en le fiabilisant ? Comment choisir LA bonne alternative parmi plusieurs ?

            Lire la suite >>

Décision individuelle ou collective, toujours meilleure que l’indécision

WhyUne grosse difficulté dans la décision est que le mode de décision est rarement annoncé en amont. Les personnes participent à un projet, donnent leurs idées et patatras : elles découvrent soudainement qu’elles ne font pas partie du processus de décision. La décision sera individuelle et non collective.

De plus, en France, nous portons une spécificité culturelle : celle d’attendre que le chef décide puis de critiquer la décision plutôt que de la mettre en œuvre. Nous verrons pourquoi dans cet article…

            Lire la suite >>

Quand la décision collective est difficile à prendre

Decision

Certaines décisions collectives sont difficiles à prendre car les avis divergent et nous n’arrivons pas à converger. Chacun a un bon argument pour défendre sa position, la discussion tourne en rond, la réunion se termine : « Nous en reparlerons à la prochaine réunion. »

Une issue possible est alors de changer le paradigme de la réflexion.

 

            Lire la suite >>

La planification d’un projet est-elle une science exacte ?

Hand writing the text: TransparencyUn chef de projet est attendu sur sa capacité à tenir ses engagements : livrer le projet dans le respect des coûts, délai, qualité.

La principale compétence d’un chef de projet est-elle de savoir estimer toutes les charges sans aucune erreur   ?

Ou est-elle de détecter au plus tôt les écarts d’estimation, d’être réactif et force de proposition pour les gérer au mieux dans l’intérêt du client et de l’entreprise ?

            Lire la suite >>