Archives

Archive pour la catégorie ‘Articles thématiques’

Objectifs atteignables ! : la complexité du management…

Entre l’attendu et lBalles_tennise réalisé, il y a parfois une grande différence. Et le remplissage du tube de balles à droite ne réside pas forcément du « sabotage » !

L’établissement des objectifs est un des points les plus difficiles en management. Il requiert un travail collaboratif pour aboutir à un vrai contrat partagé, à un engagement des collaborateurs dans la prise de risque et dans la réalisation.

Imposer des objectifs top/down ne fonctionne pas. Cela risque de conduire à ce type de résultat, à beaucoup de non-qualité et d’incompréhension.

Alors, prendre du temps pour partager un contrat d’objectifs : investissement ou perte de temps ?

Lire la suite >>

Du plan de formation au plan de développement des compétences

Du plan de formation au plan de développement des compétences en passant par les objectifs professionnels : quel est l’impact de ce changement d’approche dans la réforme de la formation ?

Passer dCompetenceu plan de formation au plan de développement des compétences est un changement important, bien qu’il se fasse, bien-sûr, dans la continuité des travaux des services RH, notamment au travers de la GPEC.

La réforme de la formation place également la notion d’objectifs professionnels au-devant de la scène.

En plaçant la finalité (les objectifs professionnels) et non le moyen (la formation) au cœur du système, la réforme lève une ambiguïté qui parfois pouvait amener à considérer la formation comme la finalité.

Très concrètement, quel est l’impact ? 

   Lire la suite >>

ABCDaire enthousiaste & décalé du management : GBS

GPSLe GBS, vous connaissez ?
C’est un outil indispensable pour le manager.

A quoi ça sert ? A savoir où l’on va…

GPS ? Non pas du tout !

GBS, je vous dis. GBS, GBS, GBS…
C’est l’outil indispensable !

                                                                         Lire la suite >>

Didier Deschamps, un management personnalisé

Dès 2012, Didier Deschamps a instauré des codes et des valeurs ; 2 points importants au-delà de la qualité et du talent : la notion de groupe et l’état d’esprit.

Dans l’émission de dimanche soir sur la 5, « C’était écrit, la revanche des bleus », deux points essentiels sont remontés par les journalistes sur le management Deschamps.

Deschamps

1/ Un management hyper personnalisé (cf à 40’18)

Voix off : « Deschamps le sait bien, il ne va pas apprendre à Mbappé à marquer un but ou à Varane à faire un tacle. Son coaching : 30% de technique ; 70 % de psychologie.»

Dider Deschamps : « Ce qui est le plus important pour moi, c’est d’aller au-delà du footballer. C’est connaître l’être humain, avec ses qualités, ses défauts, ses points faibles, ses susceptibilités, les points sensibles. C’est essentiel dans le management de se mettre à la place de l’autre pour savoir ce qu’il peut comprendre, ce qu’il doit retenir de la discussion que l’on doit avoir.

J’ai été plus expressif. J’ai senti que les joueurs qui étaient avec moi et en face de moi avaient besoin de cela. Je n’ai pas surjoué, je ne me suis pas forcé. Et les joueurs me l’ont bien rendu.»

2/ Une équipe où vit la diversité au sein du collectif (cf à 23’40)

Il y a tellement de personnalités différentes ; Didier Deschamps sait qu’assembler ces joueurs, c’est constituer le groupe pour aller jusqu’au bout.

Il y a 14 ans d’écart entre le plus jeune et le plus vieux, il y a des calmes, des sages ; il y a des justes milieu ; des joyeux fous ; des jeunes qui se baladent avec leurs enceintes musicales toute la journée. Cela fait au départ un patchwork un peu hétéroclite où les joueurs sont associés dans un collectif à 23 où il ne peut pas y avoir des « beaucoup plus » et des « beaucoup moins ».

Ces passages ont résonné avec les valeurs Com-Hom, présentes dans toutes les pédagogies et actions que nous déployons pour l’accompagnement de la performance durable et responsable :

  • Associer, à l’exigence, la bienveillance qui permet une communication empathique et une relation authentique
  • Jouer la complémentarité des talents et des personnalités pour enrichir l’intelligence collective
  • Le tout dans une approche simple et pragmatique

ABCDaire enthousiaste & décalé du management : Fenêtre

Poussé par la curiosité, j’ouvre grand les fenêtres

« Les mots sFenetreont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » est le titre d’un livre de Marshall Rosenberg. Les mots sont donc une ouverture à l’autre ou une forteresse pour m’isoler de ce qui est différent.

La fonction de Manager intègre la responsabilité d’ouvrir grand les fenêtres de son service : créer les conditions de relations inter-métier respectueuses, constructives pour que la différence et la complémentarité soient source de richesse pour l’entreprise et les personnes.

   Lire la suite >>

L’erreur n’est pas la faute

L’erreur n’est pas la faute… et cela fait toute la différence dans son traitement.
Elle nécessite pédagogie et non sanction.
.
Royaume-Uni : une bouteille de vin à 5 100 euros servie par erreur
Vin
.
Le serveur devait initialement apporter une bouteille à 260 euros. Le restaurant a préféré en rire sur les réseaux sociaux.
.
La réaction de la chaîne de restaurant :
.
« Aux clients qui ont accidentellement reçu une bouteille de Château Le Pin Pomerol 2001, ce qui représente 4 500 livres (5 100 euros) au menu, hier soir, nous espérons que vous avez apprécié votre soirée ! Pour le membre du personnel qui l’a accidentellement donné, ne t’inquiète pas ! Des erreurs uniques se produisent et nous t’aimons quand même. »
.
Par LePoint.fr